publicité

Le bassin Adour-Garonne parmi les champions de la contamination des cours d'eau aux pesticides

Le commissariat général au développement durable vient de publier les dernières données sur la présence de pesticides dans les eaux douces. Plus de 90% des rivières françaises sont polluées. Parmi les zones les plus concernées : le bassin parisien, la vallée du Rhône et le Sud-Ouest.

  • Laurence Boffet/A.H.
  • Publié le 30/07/2013 | 15:55
© France3Aquitaine
© France3Aquitaine
Ce sont les dernières données sur la contamination des eaux de rivières par les pesticides. Elles datent de 2011 et sont publiées en ce mois de juillet par le commissariat général au développement durable (CGDD). Elles concentrent les données de surveillance des cours d’eau collectées auprès des agences de l’eau pour la France métropolitaine et des offices de l’eau pour les Départements d'Outre-Mer. Et le constat est plutôt alarmant : seuls 7 % des cours d'eau français sont vierges de toute pollution.

La présence de pesticides dans les cours d’eau en France en 2011 est généralisée, avec plus de 90 % des points de mesure touchés. Cette contamination est principalement due à des herbicides en France métropolitaine et à des insecticides en outre-mer."

La présence de pesticides dans les cours d’eau en France en 2011 est généralisée, avec plus de 90 % des points de mesure touchés. Cette contamination est principalement due à des herbicides en France métropolitaine et à des insecticides en outre-mer."


Des chiffres en augmentation​

Sur 550 pesticides recherchés en 2011 dans les cours d'eau de France métropolitaine, 377 ont été décelés au moins une fois. Ils sont présents sur 93% des points analysés, contre 91% des points en 2010. Une plus grande diversité de substances est également relevée dans l'eau : 19% des points analysés présentent plus de 20 pesticides différents quantifiés au moins une fois en 2011. On n'en comptait que 15% dans ce cas en 2010.

 

Certains pesticides, utilisés de longue date et interdits aujourd’hui, persistent dans l’environnement et sont à l’origine d’une partie de la contamination actuelle.

Des concentrations parfois préoccupantes

Selon le CGDD, les pesticides ne dépassent pas forcément de façon importante les normes fixées par la Directive cadre sur l'eau mais "les concentrations
de certains d’entre eux sont toutefois préoccupantes car en hausse". Autre source d'inquiétude : la persistance dans l'eau de pesticides pourtant interdits depuis plusieurs années comme l'atrazine et le métolachlore proscrits depuis 2003 et le diuron interdit fin 2008.

Les grands bassins agricoles plus touchés

Près de 70% des points analysés en 2011 présentent une concentration totale moyenne de pesticides inférieure à 0,5µg (microgramme)/litre. Les points au-delà de ce seuil se trouvent dans les grands bassins agricoles : les régions céréalières, de maïsiculture ou de viticulture et notamment le Sud-Ouest (et le bassin Adour-Garonne), le bassin parisien et la vallée du Rhône.
Dans ces trois zones de grande culture, 17 points de contrôle présentent même une moyenne annuelle supérieure à 5 µg/litre.


L'intégralité du rapport du CGDD

 

les + lus

les + partagés