publicité

Le coup de mou du pruneau d'Agen face à la concurrence chilienne et californienne

A Cancon, le coeur de la production française, la récolte a commencé avec trois semaines de retard mais la prune est belle.  Une maigre consolation pour les producteurs. En 20 ans, la productivité de notre verger a baissé d'un tiers. 

  • Par Hélène Chauwin
  • Publié le 08/09/2013 | 17:59, mis à jour le 08/09/2013 | 17:59
© France 2
© France 2
Il faudrait renouveler machines et arbres fruitiers. Le pruneau d'Agen bénéficie d'une indication géographique protégée. Mais elle ne fait pas le poids face aux pruneaux de Chili ou de Californie deux fois moins cher.

Dans le Lot-et Garonne, 1500 exploitations produisent encore de la prune d'Ente qui fera le pruneau. Face à la concurrence, les pruniculteurs essaient de rationaliser la production. 
 
Voyez le reportage de Jean-Marc CHOLET, Jean-Michel MIER

La production du pruneau d'Agen concurrencée



les + lus

les + partagés