publicité

La baguette solidaire d'un boulanger bordelais

Noël Capron lance la "baguette suspendue" sur le principe du "café suspendu". Chez lui, vous pouvez acheter deux baguettes, la seconde sera offerte à un inconnu dans le besoin.

  • A.L
  • Publié le 30/10/2013 | 15:55, mis à jour le 31/10/2013 | 12:28
Le boulanger bordelais Noël Capron lance la "baguette suspendue". © Sylvie Tuscq-Mounet. France 3 Aquitaine
© Sylvie Tuscq-Mounet. France 3 Aquitaine Le boulanger bordelais Noël Capron lance la "baguette suspendue".
La boulangerie du 5, rue de la Cour-des-Aides derrière l’église Saint-Pierre, fondée en 1810, est sans doute l’une des plus anciennes de Bordeaux. Rebaptisée "À La Recherche du pain perdu" par Noël Capron, aux baguettes depuis 1998, celui-ci renoue avec une tradition vieille comme le monde : le partage du pain.

Le boulanger bordelais s'est inspiré d'une initiative née en Italie, le café suspendu, pour l'appliquer à ses baguettes. Ainsi à son comptoir, le client peut lire : une baguette pour le prix de deux soit deux fois 95 centimes d'euros. Pas vraiment commercial et pourtant la clientèle trouve le concept plutôt bien.

Geste solidaire sûrement très appréciable pour ceux qui n'ont pas assez pour s'acheter même un morceau de pain et un joli coup de pub pour sa boulangerie !

Notre équipe y est allé acheter son pain ce matin.
La baguette solidaire


 

les + lus

les + partagés