publicité

Redécouvrir "l'or rouge" en Aquitaine

Le safran est souvent appelé "or rouge" pour son prix et sa rareté... Alors que la France en produisait 30 tonnes au 18ème siècle ! Aujourd'hui, des safranières s'installent en Aquitaine grâce à des passionnés qui aiment partager leur expérience de la fabuleuse fleur bleue... 

  • C.B.
  • Publié le 17/11/2013 | 07:39, mis à jour le 18/11/2013 | 11:09
Fleur de crocus sativus dont on tire le safran © France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine Fleur de crocus sativus dont on tire le safran
Et cette fleur bleue ne fleurit qu'à l'automne. Une fleur de crocus sativus, à ne pas confondre avec d'autres plantes sauvages, et qui possède trois stigmates pourpres en son coeur qui une fois séchés ils deviendront la fameuse épice de safran. Au delà de sa rareté, de son goût que nous avons presque oublié, il possèderait bien d'autres vertus... Pour tous cela des agriculteurs ont choisit de remettre au "goût" du jour cette culture et de la faire connaître au plus grand nombre.

Chantal et Jean-Noël Pelette sont installés à Ambarés près de Bordeaux et représentent, en quelque sorte, les précurseurs de ce renouveau dans la région. Ils souhaiteraient que les ménages aquitains se réintéressent à cette saveur oubliée mais qui vaut le détour...

Regardez le Magazine "Redécouvrir l'or rouge en Aquitaine" de Catherine Bouvet et Thierry Julien. Son et montage de Thierry Culnaert et Inés Billaut.






les + lus

les + partagés