publicité

La colère des gardiens de prison en Aquitaine

Records de surpopulation carcérale: les syndicats dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail.

  • Clémence Rouher
  • Publié le 19/04/2012 | 12:36, mis à jour le 03/10/2012 | 10:06
image_73489925.jpg
video title

L'appel des gardiens de prison

A Eysses les gardiens de prison ont rejoint le mouvement national pour réclamer une revalorisation de leur statut.

Depuis le 4 avril, à l'appel des principaux syndicats (FO et CGT) de gardiens de prison, les actions se multiplient devant les principaux centres pénitentiaires de France.

Mobiliser et faire s'engager les candidats à la prochaine éléction présidentielle est devenu le principal enjeu de ces salariés. Ils réclament que soient revalorisés leur salaire ainsi que leur recrutement.

En Aquitaine, les établissements de Neuvic (Dordogne), Gradignan (Gironde) et Eysses (Lot-et-Garonne) ont été bloqués temporairement. Les gardiens de prison ne peuvent faire grêve, de ec fait ils ne bloquent les lieux que ponctuellement, sur leur repos.

A Eysses, le centre pénitentiaire n'est pas touché par la surpopulation carcérale, cependant les gardiens de prison restent solidaires des revendications concernant les salaires et la reconnaissance de leur travail.

Voyez ce reportage de Christophe Dabitch et Benoit-Pierre Morin.

les + lus

les + partagés