publicité

Le pays basque n'est pas à vendre !

Le collectif basque se bat contre la spéculation immobilière. Il a organisé plusieurs actions cet été.

  • A.A./AFP
  • Publié le 01/09/2012 | 16:51, mis à jour le 28/09/2012 | 10:52
image_75319869.jpg

"Se loger au pays basque devient impossible en raison de la hausse des prix de l'immobilier" dénonce le collectif contre la spéculation immobilière au pays basque.


"Le salaire moyen gagné par un jeune ne lui permet plus de se loger", selon Xabier Abrisketa, membre de ce collectif. "Ce problème existe dans tout l'Hexagone, mais il est plus difficile de vivre au Pays basque" en raison de l'attrait touristique de la région.

40% du parc immobilier serait vide à Biarritz

Selon lui, "le nombre de maisons vides et de logements vacants atteint le chiffre de 35.864 et rien qu'à Biarritz, le nombre de résidences secondaires et de résidences constamment vides est de 9.680, soit 40% du parc immobilier de la ville".

Le collectif, dont le slogan est "le pays Basque n'est pas à vendre", a sensibilisé la population cet été au cours d'opérations "escargot", de distributions de tracts ou de visites de maison vides.

Alerter les politiques

"Des actions plutôt bien accueillies par la population", a estimé Xavier Abrisketa. "Nous n'avons pas la solution, mais nous voulons alerter les politiques avant les échéances électorales de 2014", a-t-il ajouté.

Le collectif a indiqué travailler à un rapport détaillé sur la question qu'il rendra public à la fin de l'année.

les + lus

les + partagés